vendredi 19 octobre 2012

Taxes et Nouvel Ordre Numérique : Bisbilles entre Google et les médias alignés, les petits sites indépendants en ligne de mire…

JoséW

 

clip_image001

 

La presse alignée est en pleine crise, perdant chaque jour davantage de lecteurs tant son contenu est devenu obsolète et déconnecté des préoccupations des (vrais) gens !

 

Pour autant, la presse alignée, soutenue par les grandes sociétés (annonceurs) et par les gouvernements (annonceurs et créateurs d’évènementiels), espère bien survivre au marasme qui se précise en faisant adopter de nouvelles taxes visant à faire payer non seulement les contribuables que nous sommes, mais aussi le moteur de recherche « Google » qui a le culot de référencer leurs articles de presse (lol !).

 

Google dans le collimateur des médias alignés, mais pas seulement !

 

Les médias alignés réclament aussi l’adoption de nouvelles lois visant à durcir le droit de citation et de propriété intellectuelle de tout article de presse (alors même que cette presse alignée se permet de reprendre toutes les informations parues dans les médias indépendants,

autant qu’elle le souhaite, et le plus souvent à des fins de dénigrement, l’hôpital qui se fout de la charité en quelque sorte). :

 

« Est puni de la peine d’amende prévue au premier alinéa le défaut de versement de la rémunération due à l’auteur [...] ainsi qu’à l’organisme de presse au titre de la copie privée ou de la communication publique [...] mais aussi de l’utilisation de liens hypertextes ou de toute technique équivalente permettant d’accéder à des contenus de presse. »

 

Si une telle loi venait à être votée, il deviendra presque impossible de citer une information parue dans la presse alignée ni même d’établir un lien pour en vérifier l’authenticité, ce qui amènera les médias indépendants à se couper définitivement de cette presse là.

 

Jeu de dupes en forme de psychodrame… pour un résultat gagnant – gagnant !

 

Mais revenons au poids-lourds en lice dans ce jeu de dupes :

 

Tout fâché par ces projets de loi liberticides (c’est un fait), Google menace de riposter et de ne plus référencer la presse française comme il le fit plusieurs mois durant pour la presse belge (ce n’était pas une blague), qui s’offusquait elle aussi du référencement de ses articles par le géant du web…

 

Ce qu’il faut bien comprendre dans cette affaire, c’est qu’il s’agit avant tout de postures visant à la création du Nouvel Ordre Numérique, où tous les acteurs puissants jouent un rôle mêlant hypocrisie et mauvaise foi :

 

   - Les médias alignés pourraient très bien demander aux robots de Google de ne plus les référencer (avec des commandes très simples telles que no-robot.txt), mais évidemment leur audience plongerait immédiatement, d’autant plus vite que leur contenu est devenu insipide, voire même hostile aux yeux des lecteurs et lectrices de plus en plus tentés par l’abstention.

 

   - Google pour sa part sait très bien qu’il se retrouverait la risée de la francophonie s’il déréférençait la presse française, et pire encore, le géant US serait plus que soupçonné de truquer les référencements, en supprimant les sites qui incommodent son business plan et en mettant en valeur des sites qui l’arrangent… ce qui réduirait sa neutralité présumée à la portion congrue !

 

   - Les annonceurs qui soutiennent la presse alignée à bout de bras auraient également tout à perdre dans ce jeu de poker menteur, puisque leurs investissements coûteux dans les médias se retrouveraient amputés ipso-facto de nombreux lecteurs et consommateurs potentiels.

 

   - Enfin le gouvernement aurait tout à perdre de cette guéguerre qui discréditerait son action, puisqu’il se montrerait incapable de faire cohabiter tout ce beau monde ensemble et de préparer le Nouvel Ordre Numérique médiatique.

 

Les sites web indépendants seront les dindons de cette farce

 

Tout le monde l’a bien compris, la presse alignée et les forces au sommet de la pyramide ne vont pas se tirer dans les pattes, il s’agit en réalité de préparer le terrain au web 3.0 qui verra une hiérarchisation des sites web dans les moteurs de recherche en fonction de leur puissance économique :

 

La financiarisation et la taxation (avec sans doute des reversements substantiels à la clé) des référencements d’articles de presse permettra à terme de liquider les sites petits médias indépendants, du moins de les exclure du « grand jeu », en les reléguant à un secteur marginal…

 

D’ailleurs, les représentants de Google France ne s’y trompent pas et ont beau jeu, dans ce jeu de dupes, de signaler que « l’ambition de ce texte est d’interdire le référencement non rémunéré. Une telle loi aboutirait à limiter l’accès à l’information, à réduire le nombre de sites français référencés sur internet mais aussi à freiner l’innovation« .

 

Chacun joue son rôle jusqu’au bout, mais tout le monde sait déjà pertinemment qui sera tondu au final !

 

Et comme souvent en matière de Nouvel Ordre Mondial, qu’il soit militaire, numérique, médiatique ou économique, ceux qui seront tondus in fine ne font pas partie des acteurs de ce jeu de dupe…

 

http://911nwo.info/2012/10/18/taxes-et-nouvel-ordre-numerique-bisbilles-entre-google-et-les-medias-alignes-les-petits-sites-independants-en-ligne-de-mire/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...