mercredi 30 mai 2012

Syrie et ingérence : L’oligarchie veut la guerre… Qu’on se le dise !

Il est tout de même effarant que l’on trouve les bonnes questions posées sur un site d’information iranien !

L’inaptitude et la collusion complète des médias de masse avec le pouvoir semblent indécrottables. Qu’attendre de médias français dont les payeurs sont les banquiers ou le complexe militaro-industriel ? Rien bien sûr… Par contre il n’y a qu’en France qu’on voit cela: une collusion directe à ce point.

– Résistance 71 –


Houla … l’horrible prétexte à la guerre!

images

par Mireille Delemarre

Il est clair que les massacres ont été commis pour préparer une intervention armée officialisée d’envergure occidentale…directe ou en utilisant des supplétifs mercenaires et ce n’est certainement pas le régime de Bashar Al Assad qui la demande.

Par d’horribles images postées sur le net que tous les médias ont repris en boucle tout en spécifiant qu’aucune vérification indépendante des sources n’a pu se faire ces médias empêchent toute réflexion rationnelle sur les évènements laissant libre cours à une déferlante de peste émotionnelle. Ce sont là des méthodes fascistes qu’en France un gouvernement dit de « gauche » non seulement cautionne mais en plus institutionnalise via les chaines et radios publiques.

Les massacres de Houla constituent hélas un exemple type de comment internet les médias occidentaux et leurs pendants arabes ( ceux financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite) participent désormais activement au terrorisme institutionnel – terrorisme d’état soutenu par des institutions internationales comme l’OTAN, l’ONU…et collaborent activement avec les supplétifs -y compris la tristement célèbre entreprise US de mercenaires Blackwater- des gouvernements occidentaux et arabes derrière les massacres commis contre des civils en Syrie le dernier en date étant celui de Houla.

Une question qui revient sans arrêt à l’esprit des personnes qui refusent cette déferlante médiatique de peste émotionnelle actionnée par la mise en ligne puis le passage en boucle sur les médias de masse des images des tueries de civils syriens surtout d’enfants :

quel intérêt aurait eu le régime de Bashar Al Assad de commettre de tels massacres deux jours avant la visite de Kofi Annan visant à faire le point sur l’application de son plan de paix ?

Réponse claire aucun. Ces crimes odieux profitent aux opposants armés d’Assad derrière lesquels on retrouve les Frères Musulmans en passe de prendre le pouvoir en Egypte et qui rêvent de faire la même chose en Syrie avec la bénédiction et l’aide financière de l’Arabie Saoudite.

Hors la cyber déferlante de peste émotionnelle médiatisée à outrance – la BBC a publié une photo de massacres commis en Irak retirée ensuite à la demande du photographe choqué par cette grossière manipulation – sciemment planifiée par la publication de ces images sanglantes vise justement à empêcher de se poser les bonnes questions sur ces tragiques évènements voire tout simplement ne pas se poser de question comme c’est le cas dans toute société fasciste.

Il est donc crucial si on ne veut pas sombrer dans une dictature fasciste -qu’elle soit nationale à visage de «gauche» ou internationale «globalisée» – de se poser un maximum de questions sur ces évènements tragiques.

D’abord comment se fait-il que les opposants se soient trouvés sur les lieux des crimes qu’ils aient pu photographier en détails ces massacres ce qui implique d’avoir du matériel performant avec soi et du temps pour le faire puis de prendre soin d’ enterrer rapidement les victimes si comme ils l’affirment c’est l’armée syrienne qui a commis ces crimes ?

N’y avait-il donc sur place aucun militaire syrien pour empêcher ces opposants de filmer voire tout simplement les attaquer puisque selon ces derniers la zone en question était pilonnée par l’armée syrienne?

Pourquoi des représentants du haut-commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU qui se sont rendus à Houla ont -ils repris d’abord la version des faits fournie par l’opposition affirmant que les victimes avaient t été massacrées au cours de bombardements menés par l’armée syrienne?

Pourquoi ensuite quand des médias alternatifs ont révélé que certaines victimes avaient été exécutées à l’arme à feu à bout portant le porte parole du HCDH onusien Rupert Colville a-t-il changé la version des faits affirmant cette fois que la plupart des victimes avaient été exécutées?

Colville a affirmé que des habitants rescapés des massacres avaient dit que c’était des milices pro Assad qui avaient commis ces atrocités. Hors certains habitants qui ont fui la zone de combats ont dit avoir subi des pressions et des menaces de la part des opposants armés. Ces derniers peuvent très bien avoir fait la même chose pour que ces habitants accusent les milices pro Assad.

Quelle crédibilité peut-on alors accorder à ces représentants de l’ONU s’ils ne sont pas à même de mener sur le terrain une enquête sérieuse approfondie impartiale?

Quelle crédibilité accorder à leur conclusions après ce type d’enquête entachée des le départ de partialité?

Leur mission est-elle de concocter un rapport accusant sans preuve sérieuse le régime de Bashar Al Assad pour justifier une intervention militaire US/OTAN ou l’armement – déjà effectif- des opposants avec du matériel plus sophistiqué plus important en quantité et en nombre pour combattre l’armée syrienne comme ils le revendiquent en « auto défense » ?

Pourquoi Hollande s’est t-il précipité – comme son prédécesseur l’aurait fait – pour chasser l’ambassadrice syrienne de Paris dans une action concertée avec la Grande Bretagne, l’Allemagne et qui ont également fait de même ?

Est-ce là l’idée de justice de respect du droit -inclus international- que se fait le nouveau président français qui se veut dit-il «exemplaire « ?

Ou bien est-ce là tout simplement le fait de la « normalité » de Hollande si on entend par là l’acte de se soumettre comme ses prédécesseurs – à l’exception de De Gaulle – au dictat américain ?

Toutes ses actions à l’évidence concertées suite à ces évènements tragiques semblent avoir été planifiées pour ruiner le plan de paix de Kofi Annan.

On peut d’ailleurs faire remarquer -sans toutefois préjuger du lien de cause à effet – que depuis l’arrivée des observateurs de l’ONU les attentats terroristes attaques armées à l’armes lourde et massacres de civils syriens ont augmenté.

Tout simplement parce que ce plan de paix accepté par le régime de Bashar Al Assad est pour les puissances occidentales, la Turquie – qui joue un rôle primordial dans ces massacres de civils syriens – les dictatures monarchiques arabes du Golfe et leurs supplétifs mercenaires dits de l’opposition syrienne un obstacle à ce qu’ils ont planifié : le renversement de Bashar Al Assad.

La prochaine réunion des « Amis de la Syrie » à Paris entérinera -t-elle ce qui a été décidé depuis plusieurs mois à savoir la reconnaissance de l’opposition armée syrienne comme représentant «l e peuple syrien en lutte» tout comme dans la province du Kosovo de l’ex Yougoslavie les gangsters trafiquants d’organes luttant contre le gouvernement yougoslave de Slobodan Milosevic avaient eux aussi été reconnus comme représentant les Kosovars luttant pour leur indépendance et que l’OTAN pour les soutenir en 1999 après que l’armée serbe commandée par Ratko Mladic ait exécuté sommairement 45 Albanais dans le village kosovar de Racak ait déclenché des raids aériens contre la Serbie en contournement la Charte de l’ONU alors même que le Conseil de sécurité de l’ONU (dont la Russie) avait condamné à l’unanimité cet acte de génocide ?

url de l’article original:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/191596-houla-l-horrible-prétexte-à-la-guerre-,-par-mireille-delemarre

http://resistance71.wordpress.com/2012/05/30/syrie-et-ingerence-loligarchie-veut-la-guerre-quon-se-le-dise/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...