lundi 14 mai 2012

Les services sécuritaires de l'Autorité Palestinienne prennent des mesures pour empêcher une troisième Intifada

Les officiers de la sécurité de l'AP ont tenu une réunion au début de cette semaine au cours de laquelle ils ont discuté des activités de solidarité en soutien aux prisonniers en grève de la faim, qui se déroulent pour la quatrième semaine consécutive. La décision prise est de contrer toute tentative de transformer ces activités de solidarité en troisième Intifada en empêchant leur extension aux villages des districts.

Palestine Info

clip_image001

Des sources ont révélé au Centre palestinien d'Information que la réunion a eu lieu dimanche après-midi 6 avril au quartier général des services de la sécurité préventive à Al-Khalil (Hébron), au 4ème étage, où sont installés les bureaux états-uniens. Ont participé à la rencontre les directeurs-adjoints de tous les districts de Cisjordanie , un officier israélien et deux officiers du renseignement US connus sous les surnoms de "Abu Daoud" et "Abu Ayyub".

Selon les sources, la réunion a duré près de trois heures, et elle s'est conclue par un accord sur un certain nombre de mesures de gestion des activités de solidarité en Cisjordanie , à Al-Khalil et dans ses villages en particulier, où des manifestations populaires peuvent avoir lieu à n'importe quel moment.

Il a été décidé de créer un bureau central d'opérations conjointes qui sera l'unité de contrôle et de communication avec Al-Khalil. Sa mission est d'identifier les participants aux activités de solidarité dans la ville qui sont organisées par l'Association de la jeunesse musulmane, les université et tous les blocs islamiques, puis de les envoyer au "bureau central", d'après les informations obtenues par des "officiers clandestins" infiltrés parmi les participants.

Les recommandations ont porté sur la nécessité de connaître les noms des activistes, en particulier ceux qui sont impliqués dans des affrontements avec les forces de l'occupation, et s'ils sont ou non affiliés au Hamas ou au Jihad islamique.

Les parties en négociation sont convenues d'empêcher les activités de solidarité en soutien aux prisonniers à Al-Khalil, à part la tente de solidarité installée devant la Croix-Rouge et la Société des prisonniers palestiniens, en insistant sur l'importance de ne pas aller empêcher les manifestations en uniforme militaire, si possible. Il a également été convenu d'empêcher toutes sortes de clash avec les forces israéliennes d'occupation ou toute tentative de leur jeter des pierres.

La réunion a mis l'accent sur la nécessité d'être prudent dans la gestion de cette affaire. Il a été convenu de tenir une seconde réunion similaire le 16 mai, à moins d'une situation d'urgence, auquel cas la réunion serait avancée.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...