mardi 22 mai 2012

"Israël" falsifie l’Histoire de la Palestine :il creuse des tombeaux fictifs

clip_image001

La Fondation d’Al-Aqsa pour le patrimoine palestinien, a accusé l’entité sioniste de falsifier  l'histoire de la ville d’al-Qods en construisant des cimetières fictifs dans le voisinage de la Mosquée d’ Al-Aqsa et de la vieille ville d’al-Qods. Ainsi, non seulement  l’occupation israélienne tente de changer les caractéristiques historico-géographiques de la ville mais de contrôler plus de 300 dunums (30 000m2)  appartenant aux biens  islamiques et crée des jardins verts au détriment des territoires palestiniens.

Selon la fondation,  l'occupation israélienne, en coopération avec l’association Elaad pour la colonisation et avec l’autorité de la nature et des jardins, a creusé « plus de 3 000 tombes fictifs dans le voisinage de la Mosquée d’Al Aqsa et de la vieille ville d’al qods et ce sur une superficie d'environ 300 dunums».

Et de préciser que « ces  tombes sous lesquelles ne repose aucun corps, ont été plantées sur le mont Sinaï à  l'est  de la mosquée d’AlAqsa , en passant par la vallée de Silwan au sud, pour se terminer  dans la vallée Rababa au  sud-ouest de la mosquée».

Le représentant des relations publiques au sein de la Fondation, Mahmoud Abu Atta, a déclaré au quotidien asSafir qu’ «Israël a creusé ces tombes dans le but  de déformer les faits historiques et géographique de la ville alQods ! »

De son côté, le chargé des dossiers des sanctuaires au sein de la Fondation alAqsa, Abdul Majeed Ighbaria, a déclaré suite à une visite à la région où ont été creusées ces tombes qu’ «il y a un nombre limité d’anciennes tombes juives du lieu où ont été creusées ces tombes juives fictives, il est clair que  l'occupation israélienne cherche à imposer une nouvelle réalité pour assurer son  contrôle sur l’ensemble des territoires palestiniens qui appartiennent au Waqf musulman ».

«L’apartheid israélien déforme l'histoire de la Palestine en creusant des tombes juives fictives sur la terre palestinienne, tout comme il a détruit  des cimetières islamiques  comme cela s'est produit dans le cimetière de Maamanallah à Jérusalem» a expliqué Abdul Majeed Ighbaria.

Dans son  communiqué, dont le quotidien asSafir a reçu une copie,  la Fondation AlAqsa, a déclaré que «cette étape est la mise en œuvre des décisions du gouvernement en affirmant réparations et l'entretien dans le voisinage de la mosquée AlAqsa, mais le véritable objectif est la judaïsation de toute la circonférence de la Mosquée AlAqsa et la vieille ville de Jérusalem, et le plein contrôle sur toute la dotation foncière et palestiniens, et converti les cimetières et les règlements et les jardins, et le nationalisme juif biblique et des installations ».

Ces évènements surviennent un jour après la décision du gouvernement israélien d'appliquer une série de programmes visant à accroitre la «présence juive» à Jérusalem, où il a été décidé de créer des complexes résidentiels pour les membres des forces de sécurité israéliennes. Sans compter l’allocation de  100 millions de dollars pour le développement des sites touristiques à Jérusalem et la création de «jardins verts» dans les zones urbaines et ouvertes.

Toujours selon asSafir, citant des études israéliennes de recensement, « la présence juive à alQods a nettement augmenté au détriment de la présence arabe contrairement à ce qui a été publié dans les années précédentes. Des sources palestiniennes ont expliqué  que  «l'immigration israélienne interne vers Jérusalem a augmenté, encouragée par le gouvernement israélien, alors que  le déplacement et l’isolement des Arabes en-dehors d’alQods».

Al Manar

http://www.alterinfo.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...