samedi 19 mai 2012

Al-Qaïda, pays du golfe et Occident, alliés contre la Syrie : autopsie d’un échec

clip_image001

 

Les psittacidés et confrères qui répètent sans vergogne et inlassablement le discours officiel de la “communauté internationale”, c’est à dire,  de 3 pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU à savoir, la France, les Etats-Unis et l’Angleterre, en sont pour leurs frais. Cette coalition diabolique anti-Syrie vient d’avoir un sacré revers. L’association démoniaque se fissure indubitablement. Ambiance.

Après la victoire à la Pyrrhus en Libye et sa cohorte de crimes contre l’humanité, après l’échec cuisant de l’invincible armada pour faire de même en Syrie, les choses se compliquent de plus en plus. Ainsi, la coalition des criminels en col blanc qui font la loi à travers le monde vient d’avoir un sacré coup de canif dans le contrat qui la lie avec l’ONU. Rassurez-vous, il ne s’agit pas du véto sino-russe ou russo-chinois -c’est selon-, qui pose problème, mais bien la parole officielle et très autorisée de Ban ki-moon le Secrétaire général de l’ONU, qui met en cause…Al Qaïda dans les attentats les plus meurtriers depuis que ces terroristes, soi disant opposants syriens, veulent déstabiliser la Syrie, leur propre pays. Ces attentats à Damas avait fait 55 morts et près de 400 blessés. Nous en parlions sur le lien à l’arrière.

La sortie de Ban ki-moon corrobore celle du vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, qui estimait qu’Al-Qaïda et des groupes associés sont derrière ces attentats en ces termes: « Pour nous, il est très clair que des groupes terroristes sont derrière ces actes, Al-Qaïda et les groupes qui travaillent avec Al-Qaïda », ajoutant, « Il est très triste de voir un très fort soutien étranger à l’opposition, à la fois sur le plan financier et militaire. Ce soutien étranger ne fait qu’encourager l’opposition pure et dure à poursuivre son activité terroriste ».

“Alors que les occidentaux tentaient honteusement d’attribuer au régime de Damas les derniers attentats meurtriers sur le sol syrien, hélas, un groupuscule extrémiste nommé Le Front al-Nosra, a reconnu être l’auteur des attentats perpétrés à Damas”, écrivions-nous dans un papier précédent. Le Quai d’Orsay avait répliqué honteusement:

La France condamne «fermement» le double attentat et impute au régime syrien «toute la responsabilité» des violences survenues en Syrie depuis plus d’un an. «Le régime porte toute la responsabilité des horreurs que connait la Syrie», ajoutant, «En choisissant une répression aveugle et brutale, le régime s’est enfoncé dans une spirale de violences sans issue».

Maintenant, des divisions sont apparues au sein de la soi disant opposition syrienne, un agrégat de renégats et de galopins. Le chef du Conseil national syrien (CNS), organe de l’opposition, l’inconsistant Burhan Ghalioun reconduit mardi dernier, se dit prêt à démissionner dès qu’un successeur aura été nommé, en raison de divisions. Il ne manquait plus que ça. Burhan Ghalioun a déclaré: ”Je n’accepterai pas d’être le candidat de la division, j’annonce donc que je me retirerai dès que le choix se portera sur un nouveau candidat”.

Quand Ehud Barak le ministre israélien de la Défense se laisse aller à des confidences qui n’en sont pas vraiment en affirmant que Bachar Al-Assad est “fichu”, on se demande bien pourquoi il s’immisce dans ce conflit. Mais, quand il ajoute: “Un abandon du pouvoir par le président syrien serait un “coup majeur” porté à l’Iran, ainsi qu’au Hezbollah et au Jihad islamique”, on se rend compte que ce fin stratège n’en est pas un car, la chute de Bachar Al-Assad installera Al-Qaïda aux portes d’Israël. Quel amateurisme qui se réduit à une obsession psychiatrique quand il s’agit de l’Iran…

Que les protecteurs d’Al Qaïda que sont le Qatar, l’Arabie saoudite ou les Etats-Unis se rassurent. En installant ces monstres à Damas, qu’ils sachent que finalement, ces derniers s’en prendront à eux d’une façon ou d’une autre. Chacun son tour chez le coiffeur. Le mensonge et le diktat qui sont leurs maitres mot trouveront un jour à qui parler. On ne peut indéfiniment mentir, tromper et avilir les autres. Le frère Guide Mouammar Kadhafi n’a pas eu de chance, les Russes et les Chinois n’avaient pas prévu la violation de la résolution 1973 par le trio de criminels constitués de Nicolas Sarkozy, Barack Obama et David Cameron. Depuis, ces deux pays que sont la Chine et la Russie, ont compris le jeu morbide de l’Occident.

http://allainjules.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...