mercredi 16 mai 2012

La « touche » AFP : hypocrisie & désinformation

Louis Denghien

clip_image001

L’AFP continue sa propagande anti-syrienne, qui se double d’une propagande anti-plan de paix : ce mardi 15 mai elle relaie gravement les « doutes » des monarchies du Conseil de Coopération du Golfe quant aux chances de succès du plan Annan. On peut certes avoir des doutes quant à la fiabilité de ce texte, mais surtout à cause de la violence et du jusqu’au-boutisme des groupes rebelles financés et armés, précisément, par l’Arabie saoudite et le Qatar !

Agence Fausse Presse

Et puis, dire que ces pétro-monarques islamistes « commencent à douter sérieusement » des chances de succès de la mission de Kofi Annan, ce n’est tout simplement pas sérieux : le roi saoudien et l’émir qatari, et toute leur diplomatie, n’ont jamais fait mystère de leur volonté de parvenir à un renversement du régime syrien. Ce n’est même pas donc qu’ils « doutent » du plan de l’ONU et de la Ligue arabe, c’est qu’ils n’en veulent pas ! Mais présenter les choses comme le fait l’AFP tend à suggérer que ces monarques wahhabites, obscurantistes en dépit de leurs pétro-dollars, auxiliaires régionaux des Américains, autocrates absolus, soutiens des groupes armés les plus fanatiques, étaient des hommes de bonne volonté dont la patience a été lassée la violence du régime de Bachar : c’est une façon pour le moins biaisée et fausse de présenter les choses, mais c’est le « faire » habituel de l’AFP et de la plupart des médias français sur le sujet syrien.

Toujours au chapitre « tartufferie AFP« , l’agence s’efforce de contrebattre les accusations russes sur la responsabilité d’al-Qaïda dans les sanglants attentas de Damas. Elle convoque à cette fin le « spécialiste » de service, Mathieu Guidière, qui nous explique qu’al-Qaïda « n’est pas en Syrie » mais qu’ »il existe aujourd’hui quelques groupuscules de djihadistes qui optent pour son mode d’action« . Les 55 morts et les centaines de Damas apprécieront la nuance.

Autre « spécialiste » déniché par l »AFP, Salman Shaik croit justement voir dans le dernier double attentat de Damas un « degré de sophistication » qui indique que le groupuscule – le « Front al-Nosra » – qui l’a perpétré a été aidé par « des forces professionnelles« , c’est-à-dire, selon Shaïk et donc l’AFP, les services de sécurité syriens ! Dont on suppose qu’ils sont aussi responsables des attentats de même type qui ensanglantent l’Irak depuis dix ans, et aussi, au diable l’avarice, qu’ils ont créé les groupes armés qui sévissent en Syrie depuis un an. Au fait, signalons que le brillant analyste Salman Shaïk dirige un « centre Brookings« … installé à Doha, capitale du Qatar : à l’AFP on a les « spécialistes » qu’on peut et qu’on veut !

Restons sur le front diplomatique en signalant très vite un 15e train de sanctions européennes visant trois personnalités et eux sociétés syriennes supplémentaires, dont les avoirs étrangers sont gelés. Et surtout relayons les dernières accusations russes, selon lesquelles le Kosovo servirait bientôt de base d’entrainement aux bandes armées syriennes. En pointant du doigt un État maffieux et islamisant, détaché par l’OTAN de l’État souverain de Serbie et qui sert déjà de base géante aux Américains dans les Balkans, l’ambassadeur russe aux Nations-Unies Vitaly Tchourkine ne fait que rappeler à nouveau que l’opposition radicale syrienne, armée ou politique, est entièrement dans les mains de l’étranger.

À propos d’opposition syrienne, la Ligue arabe a annoncé lundi soir qu’une réunion des opposants à Bachar al-Assad, prévue sous l’égide de la Ligue pour mercredi et jeudi au Caire, a été reportée sine die : on espère avoir bientôt d’intéressants développements sur les raisons de ce « contre-temps ».

Info Syrie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...