mardi 13 novembre 2012

L’islamophobie : le pourquoi d’une haine, les objectifs recherchés, et les intérêts occultes qu’elle dessert…

Pour "Dépositaire" : Questions... et Réponses.

 

zeinab abdelaziz

 

Islamophobia

 

Je ne sais qui vous êtes, Dépositaire, mais dans vos commentaires sur deux articles très perspicaces, qui traitent du sondage, l’un de P. Bourdieu et l’autre de P. Tevanian, vous dites dans l’un, à propos de la déferlante islamophobie actuelle qui se fait « A coups de sondages, de déclarations et politiciens véreux, de faits divers montés en épingles, on en arrive à forger une haine de tout ce qui a trait à l’Islam.

 

Il serait très instructif de savoir ce qui se cache là derrière… ! » Dans l’autre vous vous demandez : « Pourquoi cette haine de l’Islam ? Qu’y a-t-il derrière cette campagne ignoble ? Qui est derrière ? Accuser le sionisme est tout à fait insuffisant. Il n’est pas la cause. Car il faut non seulement déterminer pourquoi cette haine est répandue, mais pour quelle raison, pour quels objectifs, quels intérêts. (…)

 

Il serait bien qu’apparaissent plusieurs articles sur ce site, c’est un appel que je lance, pour bien expliquer la nature de cette haine contre l’Islam et surtout les enjeux qui sont derrières et qui ne se montrent pas pour une raison évidente qu’un ennemi dévoilé perd beaucoup de sa virulence ». J’ai promis d’essayer d’y répondre, et vous ai demandé de jeter un coup d’œil sur trois articles que j’avais écrits sur « le Pourquoi d’une Haine : Vatican-Qur’ân ». Ci-suit ma contribution à votre appel :

 

Pour répondre à toutes ces questions, et à bien d’autres, il est indispensable de faire le lien, le rapprochement et la synthèse entre plusieurs domaines à la fois. Les livres ou les articles profonds, perspicaces ou lucides sur chaque domaine à part ne manquent point. Faire des recherches sur ce qui les lie, qui les fait fonctionner à ce niveau machiavélique, aiderait à mieux comprendre pour pouvoir trouver des solutions. Peu nombreux, sont ceux qui ont fait le lien, par exemple, entre le Vatican et la politique comme ces excellents articles, celui d’Oscar Fortin sur Jean-Paul II et Benoît XVI, un domaine tabou en général, et ceux d’Aline de Dieguez sur les juifs.

 

D’après mes lectures dans des directions vairées pour mes travaux,

j’ai constaté qu’il y a une sorte de réseaux aux interconnections, un rapport direct entre Vatican II, les juifs, l’Art moderne, l’Islam, le Terrorisme, les manuscrits de la Mer morte, le Nouvel Ordre Mondial. Cela peut vous paraitre une « salade russe », en termes de cuisine, mais il faut d’abord voir chacun de ces domaines à part pour pouvoir saisir les rapports qu’il y a entre eux :

 

VATICAN II :

 

Vatican II (1962-1965) représente non seulement une bifurcation dans la longue trajectoire de l’Eglise, mais un incroyable honteux virement de position à 180 degrés. Il promulgua 4 Constitutions, 3 Déclarations, 9 Décrets. Lorsque ce Concile s’est réuni, les textes étaient presque prêts pour l’approbation des 2500 prélats et leur signature. Mais quelques jours après l’ouverture, un tourbillon fonça dans le Concile par l’intermédiaire du Cardinal Béa... C’est pourquoi la durée se prolongea. De ces écrits, tous textes confondus, on trouve une trame très nette de décisions et d’orientations qui vont pousser la marche des évènements dans une certaine direction :

 

La réhabilitation des juifs du meurtre déicide ! Les évangiles sont toujours là, où l’on trouve des dizaines d’accusations claires et nettes contre les juifs, que les chrétiens condamnaient ou maudissaient chaque semaine ou chaque fête, et pourtant l’Eglise osa faire fi de ses adeptes et contredire ses propres écrits, bien plus, elle décréta de combattre l’antisémitisme qu’elle a créé…

 

L’élimination du socialisme ou communisme dans les années quatre-vingt, pour que ne demeure qu’un seul système politique, ce qui fut réalisé en 1991 avec la chute de l’Union Soviétique ; L’évangélisation du monde ; l’obligation à tous les chrétiens de participer à cette évangélisation, [ce qui fait que chaque chrétien qui accepte joue, en un sens, un rôle de traitre face au musulman] ; l’obligation à toutes les églises locales d’y prendre part, [ce qui confère une dépendance malhonnête des minorités chrétiennes et leurs églises à d’autres entités dans les pays à majorité musulmane] ; l’œcuménisme de toutes les églises pour faciliter cette évangélisation du monde ; l’élimination de l’Islam dans les années quatre-vingt-dix, afin que le troisième millénaire commence avec un monde christianisé.

 

Le Concile forma deux Conseils attenants au pape, un pour le dialogue interreligieux, l’autre pour l’œcuménisme des églises. Le dialogue, dans tous les textes du Vatican, veut dire : la conversion des autres, plus particulièrement les musulmans. Il changea le nom du Saint-Office, alias la très Sainte Inquisition, en la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui fut présidé par le Cardinal Joseph Ratzinger.

 

Durant son mandat, Jean-Paul II avait promis aux juifs de changer ou d’éliminer 70 versets des évangiles… S’excusa officiellement du mal que l’Eglise leur a fait subir dans le temps, et alla se recueillir face au prétendu mur de lamentation, après avoir été obligé de cacher sa croix...

 

LES JUIFS :

 

Parler des juifs abonde de thèmes et d’écrits, mais nécessite d’abord de se rappeler les atroces humiliations qu’ils ont subies de la part de l’Eglise pendant vingt siècles, fait que nul n’ignore et qui fut le réseau créateur de l’antisémitisme.

 

Ces humiliations, de longues durées, ne peuvent être effacées avec des excuses tout simplement, surtout pour des gens dont on voit le comportement sanguinaire, inhumain et vindicatif à l’égard des Palestiniens... Viennent ensuite le Sionisme ; l’implantation du dit état d’Israël en 1948, qui nécessita l’écrasement d’un peuple et l’arrachement de sa propre terre, un vrai nettoyage ethnique en détruisant des villages entiers alors que les habitants sont toujours dans leurs demeures, au vu et au su du monde, mais dès qu’on touche à ce sujet de juifs ça devient affaire d’Etat et sécurité nationale !!

 

Ensuite il y a l’holocauste, sommet d’une arrogance dont la crédibilité obligatoire a été imposée par le tribunal de Nuremberg ; la Victimisation, qui soutire des sommes fantastiques à l’Europe et aux Etats-Unis... Classé 16° pays le plus riche du monde, il reçoit plus d’un tiers de l’aide internationale des Etats-Unis, impose et maintien cette aide en déclarant «Nous contrôlons l’Amérique » ; Puis vient le Non-Fichisme du dit Etat qui ose et qui a violé 69 résolutions du Conseils de sécurité de l’ONU, qui a échappé à 29 autres grâce au véto des Etats-Unis, et viole régulièrement les Conventions de Genève. Mais on laisse faire !? On ne peut que voir clairement que cette "Etat" possède ou détient quelque chose qui fait plier l’échine à des pays supposés être les grands de la Terre, de même pour le Vatican !

 

Le lobby juif, dont la présence et le pouvoir sont évidents, ne date point de nos jours. Il faut lire l’incontournable Bagatelle pour un massacre de Céline pour voir à quel niveau il peut manier un pays comme la France, la fille aînée de l’Eglise, qui gisait à un moment donné de l’histoire sous un gouvernement dont les membres et le président étaient tous juifs. Ce lobby sème actuellement les germes d’une guerre civile en Occident, une guerre de ce même Occident contre l’Islam et les musulmans, confronte partout un bloc identitaire musulman face à un bloc identitaire chrétien, et vise en même temps à présenter Israël comme le seul rempart de l’Occident face à la menace terroriste musulmane.

 

A quoi il faut ajouter les Protocoles des Sages de Sion, dont les préceptes en ce qui concerne l’émiettement de la société, la possession des capitaux, des richesses naturelles, des média et de l’enseignement ne peuvent être ignorés ; la franc-maçonnerie et ses ramifications entre l’Eglise et les forces de l’Empire qui domine le monde ; le poids financier de ce même lobby qui comprend les banques, les multinationales, la pseudo-crise monétaire actuelle, le circuit narcotique, le blanchiment d’argent, le commerce des armes, la maffia, une suite vertigineuse de domaines dans lesquels le Vatican est officiellement incriminé, à commencer par sa banque de l’IOR, l’Institution des Œuvres Religieuses !?

 

L’ART MODERNE :

 

Depuis son lancement, l’art moderne revêt l’aspect d’un phénomène d’une large envergure qui a traversé tous les domaines artistiques, et fit table rase de toutes les conceptions préétablies. Un vrai saccage au marteau. Les écrits concernant l’Art moderne se comptent par milliers. Cependant, ces mêmes documents, renferment des données éparses, voire des accusations qui ne sont pas d’ordre plastique ou esthétique, en ayant recours à une terminologie assez curieuse pour ce sujet.

 

La répétition de termes tels la Bourse, la spéculation, la peinture comme valeur refuge sont déjà choquants pour un domaine artistique. Mais lorsque cette terminologie s’étend pour renfermer des mots tels le monopole, la juiverie, la Franc-maçonnerie ou la Destruction préméditée, cela soulève autant de points d’interrogations.

 

Son évolution est un phénomène lié aux deux pôles d’attractions qui menèrent le jeu au XXe siècle : L’économie et la politique. La fonction sociale de cette production artistique transmet indubitablement les valeurs de la classe dominante et surtout celles des plus directement intéressés : les tenants du monopole. Un monopole, certes, qui vu de près, s’avère de surcroit avoir affaire à une politique judéo-maçonnique émanant des Etats-Unis, usant l’Art moderne en tant qu’agent déterminant de transformation radicale de la société et des peuples. Un vrai lavage de cerveaux, faisant table rase de tout le passé.

 

En deux mots, on peut dire que l’Art moderne, avec tous ses domaines et surtout la peinture, seul art qui traverse la notion du temps, fut le préambule social de l’établissement du Nouvel Ordre Mondial. C’est pourquoi les 58 propositions de Synode sur la nouvelle évangélisation lancent aussi un appel aux artistes pour gaver la société de productions pieuses !

 

L’ISLAM :

 

L’Islam est la troisième et dernière Révélation du monothéisme, autrement dit : la rectification du même Message de l’unicité transcendale absolue de Dieu. La preuve de la falsification du judaïsme se trouve cité dans les évangiles et dans le Qur’ân : ils reprirent le Veau, tuèrent les prophètes sans juste cause, falsifièrent les textes. Les preuves de la falsification du Message de Jésus, prophète, se trouvent dans le Qur’ân, dont le tiers des Versets concerne et accuse ces fraudes, ces manipulations, et surtout refuse catégoriquement la déification de Jésus et le polythéisme de la Trinité. Dans l’Appel à la prière, cinq fois par jour il est déclaré la transcendance absolue d’Allah, LE plus grand, l’Unique. En un sens, cinq fois par jour la déification de Jésus et la Trinité sont condamnés. C’est pourquoi l’Islam gêne et le judaïsme et le christianisme actuels, gêne ceux qui fomentent autre chose et trouvent qu’il doit être éliminé (cf. les quatre articles sur ce site : Le Qur’ân, objectifs et morale ; l’Islam ; le Jihad ; Terreur, Terrorisme et Terroristes).

 

 

D’un autre côté, l’Islam étant une religion et un système stable, indivisible, de la vie cultuelle et sociale, autrement dit : une religion Céleste et Terrestre à la fois, un programme bien défini des deux, inextricablement liés, où les êtres humains sont tous égaux, la seule différence entre eux étant le degré de piété : Il fait carrément obstacle à la réalisation du Nouvel Ordre Mondial qui se veut seul dominant des gens, de toutes sortes de richesses, selon sa propre programmation, par son propre système, et creuse un décalage continu entre les couches sociales, entre riches et pauvres, qu’il pousse vers les âges préhistoriques.

 

LE TERRORISME :

 

Je passe en silence les massacres de l’Ancien Testament, toute l’histoire macabre du colonialisme, du Terrorisme étasunien, de la création d’Al-Qaïda pour combattre l’Union soviétique à laquelle Jean-Paul II prit part, etc. et commence par la trame principale pour ce travail en rapport avec Vatican II: Lorsque le troisième millénaire commença et que le monde n’a pas été christianisé, comme prévu, en janvier 2001 le Conseil Œcuménique des églises créa la décade dite « Vaincre la Violence », éliminer le mal, pour éradiquer l’Islam afin de christianiser le monde, et accorda cette charge aux Etats-Unis, étant devenus la seule force de frappe après l’élimination de l’Union Soviétique. Le 11 Septembre 2001 eut lieu la comédie-montée, Home made, dans laquelle environ deux mille personnes ont été sacrifiées, et on fit endosser ce crime infernal aux prétendus terroristes musulmans et à l’Islam !

 

Depuis cette date Islam et musulmans sont diaboliquement diabolisés et inséparablement liés au terrorisme. Grâce à ce complot machiavélique, la politique américaine avec son lobby juif ont pu se parer d’une légitimité internationale pour combattre officiellement Islam et musulmans. Depuis cet incident, combien de millions de musulmans ont-ils été massacrés, combien de pays musulmans ont-ils été ravagés par des guerres sûrement évitables, qui sont basées sur des mensonges ??

 

Petits rappels concernant le fameux 9/11 : elles étaient trois tours et non deux, la troisième, de 42 étages, s’écroula par le même système de démolition sous contrôle sans qu’absolument rien ne la touche ! Le déblayement du terrain qui commença presque le lendemain, pour éliminer toutes preuves possible du crime, soulève d’autres grands points d’interrogations, outre tout ce que les honnêtes personnes ont pu écrire sur ce sujet, pour ne rien dire des quelques mille fonctionnaires juifs qui s’absentèrent de leur travail parce qu’ils s’étaient tous « grippés » la veille, [d’après les nouvelles diffusées et qui furent aussi retirées le lendemain] !!

 

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL :

 

Etudes minutieuses et articles de fond qui facilitent, décrivent ou critiquent le système du Nouvel Ordre Mondial ne manquent absolument pas, je ne cite qu’une toute petite notion élémentaire, comme rappel, qui résume en quelques mots cet ordre qui repose sur : un seul système politique, un seul système économique, un seul système social, et un seul système religieux pour diriger le monde, le tout dans les mains d’une seule clique, un haut lobby juif…

 

LES MANUSCRITS DE QUMRAN :

 

Les aventures des manuscrits de Qumran ou de la Mer morte tiennent un peu du fameux 007 … Découverts par un hasard cinématographique en 1947, connurent un sort aventureux, essoufflements et crises jalonnèrent leur trajectoire qui fit des voyages, des déplacements, et eut des acquisiteurs variés. Ils représentent la plus grande découverte archéologique du XX° siècle et mettent le domaine des études critiques de la Bible sur le devant de la scène. Si le déchiffrement des textes a été plus ou moins rapide, il a fallu attendre un demi-siècle pour voir la publication, qui n’est toujours pas complète. C’est pourquoi Géza Vermes, professeur à Oxford, qualifia ce long silence en disant : « C’est le plus grand scandale académique du XX° siècle ».

 

L’Ecole biblique et archéologique française, dirigée par les dominicains, fut chargée des travaux de déchiffrement. L’Ecole se trouvait dans la partie Est de Jérusalem, qui était à l’époque sous les autorités Jordaniennes jusqu’en 1967, puis devint sous les autorités israéliennes... Dès ses débuts, elle était directement branchée sur le Vatican, et étroitement liée à la Commission biblique pontificale, auxiliaire de la machine de Propagande de la Foi, un instrument de diffusion de la doctrine catholique sous couvert de recherches historiques et archéologiques.

 

Le Cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Commission, dirigeait aussi la Congrégation pour la doctrine de la foi, triste héritière de l’Inquisition et le plus puissant de tous les services de la Curie. La devise du gentil Cardinal était : « Seule la suppression de tout dissentiment peut assurer la survie de l’Eglise en tant que foi une ». Le rôle joué à haut niveau par l’Eglise dans les recherches sur les manuscrits engendre beaucoup plus que de la suspicion, puisque la règle de travail imposée disait : « Tout ce qui ne peut être subordonné ou adapté à la doctrine de l’Eglise doit, par nécessité, être éliminé ». Toute déviation de cette interprétation équivalait à une hérésie. John Allegro, seul universitaire non religieux à avoir participé aux premières campagnes de traduction, commis la « bêtise » de publier les textes qui lui avaient été assignés. Ses travaux furent sauvagement revus par le père Strugnell qui corrigea les « erreurs » en une centaine de pages car ses interprétations étaient contraires à celles de l’équipe ! Tout le travail de l’équipe catholique consistait à dissocier le christianisme de la communauté qumrânienne et de ses rouleaux. Tout contestataire était réduit au silence, Allegro le fut à la folie.

 

L’élément décisif était la datation elle fut reculée sous l’ordre du Cardinal ! En désamorçant efficacement tout potentiel explosif, en les plaçant dans les temps préchrétiens, les manuscrits se trouvent désarmés de toute éventuelle capacité de contester la tradition du Nouveau Testament. Le Vatican fit obstacle aux recherches pour éviter des divulgations gênantes concernant l’origine du christianisme. Mais des dizaines de livres et des centaines d’articles ont été écrits sur le lien entre les textes de Qumran et le Nouveau Testament. A ne signaler que l’indispensable livre de Michael Baigent et Richard Leigh : La Bible confisquée.

 

Les rouleaux ou manuscrits sont sous les autorités israéliennes, dans un Musée à côté de la Knesset, dans lequel on rentre après avoir passé par l’empreinte des yeux et des doigts. Apparemment, elles acquiescent au monopole exercé par les éditeurs attenants au Vatican, participent au consensus officiel, se joignent à la conspiration dont le but est de sauvegarder la pureté de la doctrine chrétienne. Mais en même temps, elles font faire couler pas mal de sueur, et font faire pas mal de courbettes au Vatican…

 

Et pour terminer :

 

En réponse à toutes les questions posées, j’espère être arrivée, Dépositaire, à vous donner des aperçus très réduits sur les principales clés, entre lesquelles il faut chercher les liens. Si on réduit au minimum tous ces domaines-clé, d’après ce que je vois, le scénario est le suivant :

 

Les protocoles des Sages de Sion sont en réalisation ; les lobbies juifs qui possèdent les capitaux et l’or, installent le Nouvel Ordre Mondial, au moins en finances, en politique et en société, poussent à l’éradication de l’Islam et à la réduction des musulmans par l’intermédiaire de l’Eglise qu’ils tiennent par la gorge. Une fois la Mosquée Al-Aqsa tombée en ruines, à cause des excavations effectuées en-dessous, les musulmans réduits à l’impuissance, même leurs liges de gouvernants ne sauront rien faire.

 

Et même si l’évangélisation du monde procède grâce à la fameuse armada de juridictions internationales que Benoît XVI pense détenir en mains, les juifs rendront la Gifle mortelle au Vatican, pour tous ces siècles de douleurs étouffées, qui passent de père en fils. Ils afficheront les documents de Qumran qu’ils détiennent si précieusement et qui, en un rien de temps, démoliront le christianisme preuves en mains. Et ne restera que les « élus » qui seuls, eux, ont le droit de vivre, d’après leur sainte philosophie.

 

Est-il temps encore de faire quelque chose ? Je l’espère…

 

 http://www.alterinfo.net

 


 

zineb abdelazizDr Zeinab Abdel Aziz , Professeur émérite de Civilisation Française, Universités Al-Azhar et Menoufeyya, le Caire, Egypte. 

* Auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur l'attitude de l'Occident envers l'Islam, dont : Assiègement et élimination, L'évangélisation du monde, Une croisade en toutes lettres, Le Grand Marchandage: des Manuscrits de Qumran à Vatican II; et d'une Traduction du sens des Versets du Qur'ân.

* Artiste peintre (50 expositions personnelles en Egypte et à l'étranger).

* Membre à : l'Union des Ecrivains égyptiens, et au Syndicat des artistes plasticiens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...