samedi 2 février 2013

Cheikh Imran Hosein à Algeriepatriotique : «Les sionistes ont planifié le printemps arabe depuis longtemps» (II)

clip_image001

Cheikh Imran Hosein, lors de l'interview à partir de Brunei. Algeriepatriotique.

 

Selon vous, peut-il y avoir une initiative individuelle pour sortir du système monétaire international frauduleux ?

 

Je ne vois aucun autre mouvement qui serait capable de mobiliser les masses musulmanes que ceux qui se réfèrent à l’islam pour en faire le fondement de cette mobilisation. Le temps du nationalisme arabe et algérien est révolu. C’est âkhir a’zamân (la fin du monde). Les Frères musulmans, en Egypte, ont vécu plusieurs décennies d’oppression brutale sous Djamal Abdenasser, puis Hosni Moubarak a continué à les opprimer de façon tout aussi brutale. Cela leur a permis de gagner la sympathie des masses égyptiennes. Mais les Frères musulmans est un mouvement islamique et cela, avant toute chose, explique leur succès dans la mobilisation des masses égyptiennes qui portent l’islam dans leur cœur. Mais vu que les Frères musulmans manquent d’érudits, de savants, c’est-à-dire les véritables références en islam, ils sont dès lors incapables de voir que Washington est en train de les mener en bateau et que, eux, à leur tour, font de même avec l’Egypte. Cette politique aboutira, en fin de compte, à la plus grande attaque jamais lancée contre l’intégrité territoriale de l’Egypte. Aujourd’hui plus que jamais, les Egyptiens doivent rester unis contre les oppresseurs sionistes. Au lieu de cela, les Frères musulmans ont divisé l’Egypte comme jamais auparavant dans l’histoire moderne de ce pays.

 

En supposant qu’un pays musulman réussit à instituer un système financier qui n’obéisse pas aux règles de l’usure, pensez-vous que les sionistes laisseraient faire ?

 

Nous avons besoin de savants avec des piliers en fer et en acier. Je suis convaincu que l’Algérie a ce genre de pilier en fer et en acier ; je suis convaincu que l’intellectuel et l’académicien algériens ont le courage et l’intégrité intellectuels symbolisés ici par l’expression «en fer et en acier». Si le sujet est enseigné correctement au peuple algérien, il est possible qu’il puisse se soulever contre les oppresseurs sionistes d’aujourd’hui avec plus d’authenticité que les Frères musulmans d’Egypte qui demeurent dans une position confortable à travers le traité de paix avec l’oppresseur pendant que l’oppression persiste.

 

Alors, il y a de l’espoir en Algérie. Je suis agréablement surpris. Bien que je ne sois pas arabe et que je n’aie jamais visité l’Algérie, et malgré le fait que j’aie étudié l’islam au Pakistan, je reçois, en ce moment, plus d’emails d’Algériens que de Pakistanais. Je reçois des emails en français, en anglais et en arabe. Il me parvient plus d’emails d’Algérie, aujourd’hui, que de n’importe quel autre pays arabe. Et ces mails sont envoyés aussi bien par mes frères que par mes sœurs. Les femmes – certaines d’entre elles sont même encore jeunes –, veulent juste entrer en contact avec moi et discuter des problèmes en Algérie et dans le monde. C’est un bon signe. C’est une preuve que l’Algérie est vraiment le pays des moudjahidine.

 

Comment expliquez-vous les soulèvements brusques et multiples qui sont survenus dans le monde arabe ?

 

A cela, plusieurs raisons. Les sionistes ont planifié le «printemps arabe» depuis très longtemps. Et ce n’est pas le premier «printemps arabe». Le premier a eu lieu il y a de cela un siècle. Il a ramené les Saoudiens au pouvoir et renversé les Ottomans. Ce «printemps arabe» est, en fait, le second.

 

Ils (les sionistes, ndlr) ont commencé à envoyer des armes secrètement à Benghazi plusieurs années à l’avance.

Qui a joué le rôle de «conduite» pour que ces armes arrivent à Benghazi ? Cette «conduite» ne pouvait être qu’égyptienne. Et qui en Egypte a aidé et facilité à l’Otan cette infiltration d’armes à Benghazi ? Les Frères musulmans lanceront-ils un jour une enquête pour nous fournir des réponses à cette interrogation ? Pourquoi les sionistes ont-ils ciblé la Libye ? La réponse à cette question est que, parmi les raisons, il y en a une qui a une relation avec l’eschatologie musulmane (almu’akhirou a’zamân).

 

L’eschatologie est reconnue dans les civilisations occidentales en tant que branche scientifique. Ce qui n’est pas le cas dans le monde arabophone.

 

Nous n’avons pas de cours sur l’eschatologie. Kitab Al-Fiten n’est qu’un chapitre du hadith. Il n’est pas reconnu comme étant une branche du savoir. Mais je me suis intéressé à l’eschatologie et je suis arrivé à la conclusion que les plus importants acteurs d’almu’akhirou a’zamân sont Al-Masîh Ad-Dajjâl et Ya’jûj et M’ajûj.

 

Ad-Dajjâl ne peut pas réussir à être le Messie jusqu’à ce qu’Israël remplace les Etats-Unis comme pays dominant dans le monde et que les frontières d’Israël s’élargissent pour inclure les frontières bibliques de la Terre sainte. J’ai expliqué cette question dans mon livre intitulé Jérusalem dans le Coran. La Bible dit que ces frontières s’étendent du fleuve d’Egypte jusqu’à l’Euphrate. Pourquoi cela a-t-il été dit dans la Bible ? Cela est faux. Ce n’est pas la Terre sainte. Pas du tout.

 

Ces frontières ont été évoquées parce que le prophète Youssef (QSSL) a été conduit en Egypte, puis le prophète Yakoub (QSSL) puis Banou Israël partirent en Egypte et se fixèrent dans le Delta oriental. A l’époque, seul le Delta oriental était connu comme étant «Misr».

 

Quand le Coran fait référence à «Misr», il ne parle pas de l’ensemble de l’Egypte actuelle, mais uniquement du Delta oriental, c’est-à-dire le territoire qui s’étend du fleuve du Nil jusqu’à la mer Rouge. Les Israéliens y vécurent plusieurs siècles ; les prophètes Youssef, Yakoub, Moussa, Haroun (QSSE) y vécurent. Les juifs crurent que parce qu’ils étaient le «peuple élu de Seigneur Dieu», cela voulait forcément dire que le Delta oriental ne pouvait que faire partie de la Terre sainte. Ils crurent aussi que, dès lors que les Israéliens furent emmenés à Babylone, qu’ils y vécurent plusieurs siècles et que les prophètes ont émergé parmi eux, tout ce territoire jusqu’au fleuve de l’Euphrate était une partie de la Terre sainte. Aussi y a-t-il un impératif eschatologique dérivé de la Bible pour Israël d’élargir la frontière de son territoire pour inclure le Delta oriental et tout le Sinaï.

 

Or, le seul moyen pour Israël de réaliser cela est de lancer une vaste invasion terrestre. Une vaste invasion à partir de l’est serait grandement soutenue si elle est accompagnée d’une autre à partir de l’ouest. C’est pour cela que l’Otan a les yeux rivés sur la Libye depuis plusieurs décennies. A notre grande déception, les sionistes ont réussi à pousser les salafistes musulmans à mener la guerre pour eux pour qu’à la fin, ils (les sionistes, ndlr) prennent le contrôle de la Libye au nom de l’Otan. Les salafistes musulmans ont cette caractéristique unique – j’aurais aimé ne pas devoir utiliser une expression aussi dure – qu’ils ont des yeux mais qu’ils ne peuvent pas voir. Ils ont été menés en bateau et, maintenant, l’Otan est fermement retranchée en Libye.

 

Quand l’attaque contre l’Egypte aura lieu, l’Otan frappera à partir de l’ouest (grâce aux salafistes) et Israël à partir de l’est. Le Sud-Soudan est désormais sous l’emprise d’Israël. Donc, il pourrait y avoir une attaque à partir du sud dirigée en même temps contre le Nord-Soudan et l’Egypte. A partir du nord, un blocus naval pourra être imposé. Aujourd’hui plus que jamais, tous les Egyptiens opposés aux sionistes devraient rester unis. Au lieu de cela, le gouvernement des Frères musulmans a joué un rôle en faveur des sionistes, en divisant l’Egypte comme jamais l’Egypte ne l’a été auparavant. Donc, la réponse est que la première raison du changement de régime en Libye, c’est de permettre à l’Otan de s’établir en Libye pour que l’Egypte puisse être attaquée par l’ouest également.

 

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi et M. Aït Amara

(Suivra)

 

http://www.algeriepatriotique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...