dimanche 10 juillet 2016

L'Islam est la dernière chance de la France...

Le suicide français ou l'Islam!

clip_image002

Vincent Després Levard

Notre admirable journaliste sioniste, raciste et islamophobe Eric Zemmour, immigré juif de fraîche date qui a ses entrées partout, s’est répandu avec délectation du suicide français pour lequel il travaille depuis tant d’années avec ses acolytes et maîtres en la matière, BHL, Finkielkraut et autres agents d’influence israéliens.

De vulgaires propagandistes de guerre dont l’histoire ne se souviendra pas plus que de ceux du siècle dernier. Ils ne font rien, ils n’ont aucun charisme, pas d’œuvres ou de bien mauvaises. Ils font leurs jobs sous les sunlights médiatiques et les ors de la République, mais ce ne sont que des pigistes d’Israël. Des fossoyeurs de tout ce qu’ils touchent. Même le « suicide français » n’est pas là où Zemmour le dit. C’est un bonimenteur de foire. 
En réalité le peuple français se suicide de deux manières différentes. Par la démographie, c’est catastrophique et probablement aussi inéluctable que fatal, et par une sorte de suicide moral, abandonnant en 50 ans tout ce qui faisait les fondations de sa société depuis 1000 ans: le christianisme et ses valeurs morales.
On parle bien de suicide dans ces deux cas car ce n’est de la faute de personne d’autre. Ce n’est pas de la faute des africains si les blancs ne font plus d’enfants, et ce n’est pas de la faute des musulmans non plus si les chrétiens ont vidé les églises, transformé Jésus en Père Noël et le Carême en distribution d’œufs en chocolats!
Pour la démographie, c’est donc effarant. Si l’on en croit les courbes de l’INSEE, après la période faste du « babyboum » d’après guerre, la France a connu un brusque effondrement de sa natalité dès 1973. Effondrement dont la véritable ampleur est dissimulée par l’opportune loi de regroupement familiale la même année, qui fit arriver les familles des immigrés naturalisés français automatiquement pour dissimuler et inverser les courbes en urgence…
Et si l’on en croit le « taux de reproduction par femme française » de l’INSEE, il oscille depuis 1974 entre 1,8 et 2 enfants de moyenne par femme. Mais il faut bien comprendre que le taux de 2 enfants par femme est le minimum pour seulement maintenir la population à niveau…
Mais ce taux de 1,8 enfant par femme n’est donc pas uniquement le taux des « français de souches » mais de l’ensemble des naturalisés français… Ce sont les immigrés, qui représentent 20% à 30% de la population française, qui font 3 à 4 enfants par femmes et qui maintiennent le taux de natalité de la France au meilleur européen. Mais les « françaises de souche » ne font plus d’enfants ou si peu au point que la spécificité ethnique des français est dors et déjà sur une pente fatale.
Si l’on faisait une étude sur le taux de fécondité spécifique des françaises de souche,

il rejoindrait celui des italiennes, voir en deçà. Car le taux de fécondité des « français » est le meilleur d’Europe! Le pire étant le taux italien de 1,2 enfants en moyenne par femme, immigrés compris!!! Il n’y aura bientôt plus d’italiens…de la faute des italiens! Les européens d’ethnies blanches ne se reproduisent pas assez pour espérer exister en tant que peuple dans cinquante ou cent ans! Et les français de souche, dont je suis, suivent inexorablement ce même chemin de « l’extinction de la race! ».
Il faudrait une politique fasciste et raciale pour inverser la tendance et éviter l’extinction dans les 100 prochaines années, obligeant les françaises de souche des cinq prochaines générations à arrêter les études dès 16 ans et faire 5 à 6 enfants chacune, et uniquement avec des français de souche s’il vous plait mesdemoiselles! Hitler avait ainsi essayé de créer des pouponnières de bons ariens, mais ça n’a pas bien marché…
Le suicide démographique des français de souche est la véritable catastrophe annoncée de ce siècle. Suicide qui rend désuet et presque romantique les discours nationalistes et patriotiques des français dit de souche, dont la moitié sont d’ailleurs des fils d’italiens, de portugais ou d’autres racines immigrées comme ce fameux Zemmour, nord africain, qui se voudrait plus français que les français!
Ce suicide démographique de la « civilisation française » n’a pas pu se faire sans l’autre suicide, apparemment fatal et irréversible lui aussi, qui est moral celui-là. La famille était une valeur chrétienne. Et comme beaucoup d’autres « valeurs » chrétiennes, tels « les 7 péchés capitaux » transformés en arguments publicitaires (gourmandise, luxure, paresse, orgueil, avarice, colère, envie,) leur abandon qui structurait la morale profonde de la société est une catastrophe en terme de civilisation.
Ce ne sont pas les musulmans qui ont vidé les églises. Ce ne sont pas les musulmans qui ont transformé le ramadan en distribution d’œufs en chocolat, ni transformé le petit Jésus, de nouveau interdit de cité dans les « espace publiques, » en Père Noël accroché à toutes les fenêtres! Ce ne sont pas les musulmans qui ont transformé la Toussaint en fête de la citrouille, de la peur et des bonbons, ni l’enterrement rituel des chrétien en crémation factuelle, pourtant très proche des rites primitifs et sans Dieu. Crémation que Dieu interdit expressément dans la Bible.
C’est un renoncement en cinquante ans à tout ce qui faisait la France pour le mirage grossier de l’américanisation devenue mondialisation inévitable. Les français ont renoncé aux valeurs chrétiennes pour la société athée de consommation et des loisirs à l’américaine. C’est un changement radical de vision du monde qu’étudieront plus tard les historiens.
Avec cette impression étrange que ces deux suicides n’ont pas été réellement conscients de la part des masses. L’athéisme que sous-tend la société de consommation et des loisirs s’est imposé en même temps qu’elle avec une facilité déconcertante. Les familles se réveillent athées et sans descendance, sans y avoir vraiment réfléchis et avec l’étrange impression d’y avoir été mené comme vache au près… Et pour quel gain?
Autre exemple s’il était besoin de la déculturation française pour l’acculturation américaine: Les français ont mit 50 ans pour abandonner leurs danses traditionnelles régionales, accompagnées de toute les coutumes et savoirs ancestraux ne serait-ce que vestimentaires, pour se déhancher grossièrement en boîte de nuit habillés comme Elvis Presley pour les hommes et comme la dernière bimbo à la mode pour les femmes. Ou pire encore, déguisés en cow-boys pour des après-midi de danses country! Les français veulent toujours danser mais comme des américains! Et c’est un suicide car ça a été fait avec consentement, pour ne pas dire avec contentement.
Et les français osent encore s’effrayer de l’islamisation alors qu’ils ont été américanisés jusqu’au trognon? Haaaa l’Islamisation! Elle en aura fait couler beaucoup d’encre l’islamisation pendant qu’on imposait en douce l’américanisation finale des mœurs et de la société. Mais quoi, mis à part le couscous et le raï, en quoi l’islam aurait influencé la société française en quoi que ce soit? La pornographie à la télé, la gay-pride et le mariage pour tous, la société de consommation et des loisirs, l’athéisme, le tout judicaire, la malbouffe, Halloween et j’en passe, ce n’est pas l’islam…
Noooon, bien au contraire l’Islam promeut les valeurs familiales et l’authentique morale chrétienne.
La société de consommation et des loisirs s’inquiète, s’insurge et combat la morale musulmane comme les romains décadents combattaient la morale chrétienne par le fer et le feu, avant d’y succomber… Les premiers chrétiens de Rome étaient des nord-africains barbus dont les femmes se voilaient, priaient face contre terre et qui jeûnaient… On leur disait: « à Rome on s’habille comme les romains, » il fallait les jeter aux lions! En vain… Ce sont les romains qui ont finit par s’habiller comme les chrétiens. Ce sont les femmes occidentales qui se sont coiffées d’un foulard comme les orientales pendant environ 1 700 ans, si l’on considère la conversion de l’Empereur Constantin aux alentours de l’an 350. De l’effondrement de l’Empire romain, il ne reste aujourd’hui encore que le christianisme. Et les « chiffres arabes » remplaceront les « chiffres romains » quelques siècles plus tard grâce, déjà, aux musulmans qui ont influencé l’occident depuis le premier jour.
Il en sera de même des cendres de la civilisation moderne occidentale. Il ne restera debout que l’Islam car, comme le reconnaissait Napoléon Bonaparte au soir de sa vie; « Les forces de l’esprit sont supérieures aux forces de l’épée. » L’Islam se moque des pouvoirs, des frontières, des victoires ou des défaites. L’islam ne dépend pas d’un état-major, ni de ressources, ni d’un espace géographique ni de je ne sais quoi. L’Islam est une idée universelle qui se moque des contingences et des contextes. C’est un fluide dans l’air. L’Islam ne se capture pas, ne s’approprie pas, ni ne se détruit.
Imaginons que la France génocide et expulse tout ses musulmans comme le juif Zemmour en rêve, ça ne changera rien à l’effondrement démographique français ni à la prégnance de l’Islam qui, comme aujourd’hui, convertira les français par paquets de mille. Car déjà, depuis 50 ans, les français se convertissent à l’Islam par paquet de mille. L’Islam n’est déjà plus la religion de l’étranger. Rome est de nouveau débordée par la conversion de ses enfants.
De la même façon que les nord-africains pacifiques et pieux ont introduit le christianisme à Rome, voilà qu’ils introduisent l’Islam de la même manière. Alors que les chrétiens devenus athées ont abandonné le Carême, les musulmans le revivifient par le Ramadan. Et ce sont les musulmans qui portent la barbe de Jésus et les musulmanes qui portent le voile pudique de Marie. Ce sont les musulmans qui prient face contre terre comme Jésus dans la Bible et jeûnent comme jeûnait Jésus. Paix et bénédiction d’El Laha sur lui.
C’est donc assez facile de pronostiquer l’expansion de l’Islam au 21ème siècle malgré les deux siècles précédents de colonisation totale et les guerres d’aujourd’hui au bombardier lourd. L’Islam est indépendant de toutes ces contraintes historiques. Jamais l’Islam ne s’est autant développé depuis que le Califat a été détruit par les turcs athées. L’Islam se moque des petits pouvoirs des hommes.
L’Islam est la plus jeune religion de l’histoire qui n’a « que » 1437 ans comparés au christianisme, judaïsme, bouddhisme ou indouisme, mais c’est la plus dynamique. C’est l’Islam qui aujourd’hui construit des temples consacrés à Dieu aux quatre coins du monde, parfois grands comme des cathédrales. C’est de l’Islam dont on parle en bien ou en mal dans tout les foyer, redoutant pour certains qu’un enfant se convertisse.
Jamais ZEMMOUR ne parlera de ça à ses lecteurs. Ni des véritables causes du suicide français, ni de sa planche de salut islamique. Il est ennemi de la France, menteur, traître et mauvais plagiat de Soral. Pas visionnaire pour un sous, il reprend la vision éculée d’un patriotisme romantique et raciste en pleine mondialisation, mais du point de vue d’un immigré juif d’Afrique du nord. Il n’est pas crédible, sauf à reconnaître sa nature raciste et haineuse de lui-même et de ses ancêtres colonisés. Il préfère, par lâcheté sûrement, être du bon côté du bâton. C’est le syndrome de Stockholm de certains colonisés. Zemmour, admirateur de Céline qui dénonçait les juifs et les noirs pour avoir leur place, est un suicide moral à lui tout seul.
Faire accroire aux français que le salut du confort de la société de consommation et des loisirs est dans un patriotisme égoïste, recroquevillé et plaintif est la cerise sur le gâteau du suicide moral proposé par Zemmour et tant d’autres. Placer l’homme dans une unique perspective historique nationaliste est un mensonge. Un gaspillage de temps et d’esprit. Une vie consacrée au nationalisme, quel qu’il soit, est une vie perdue à la poursuite d’une vaine chimère historique. Et en plus d’être un orgueil mal placé, le nationalisme est une forme d’athéisme, mettant au-dessus de la parole de Dieu une passion egocentrique absolument futile en matière de spiritualité. Il n’est pas rare de lire les nationalistes justifier les pires crimes contre l’humanité de leur histoire en s’asseyant sur la Bible.
L’Islam, universaliste, est en cela beaucoup plus moderne que le nationalisme français et dans le sens de l’histoire des idées. D’ailleurs l’islam sortant à peine de deux siècles de colonisation et de génocide culturel n’est pas sur l’avant scène du monde par hasard…
Pour conclure, ce serait trahir les français que de ne pas les inviter à ouvrir une bonne fois pour toute le Coran comme un antidote à leur effondrement moral et démographique. L’islam est l’avenir de la France d’une manière ou d’une autre. Que ce soit par le génocide et l’expulsion des musulmans français promus par Zemmour, ou par la conversion des derniers français, l’Islam est déjà et sera le sujet central de l’histoire de France de ce siècle, comme le christianisme venu jadis de la même manière d’Afrique du Nord a été le sujet central du 4ème siècle de Rome. Et Rome a survécu à l’effondrement total de sa civilisation grâce au christianisme cultivé en Orient.
Il faut que les citoyens français non-musulmans lisent le Coran ne serait-ce que pour comprendre ce qui se passe et ce qui va inéluctablement se passer, par défaut et indépendamment de l’histoire politique, à cause du suicide français.

 
Vincent Després Levard, le 2 juillet 2016.

http://www.alterinfo.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...